Recommandation candidats MCU-MG

Eléments pris en compte dans les dossiers pour le concours de MCU-MG

SOINS :

Une activité de soins en médecine générale et ambulatoire susceptible de conférer une expérience clinique constitue un prérequis indispensable.

L'implication clinique du candidat exposée au jury doit comporter les éléments suivants :

 

1.Une durée optimale d'activité clinique en situation de soins premiers et ambulatoire.

a.    Une durée de quatre à cinq demi-journées de soins par semaine soit comme médecin installé, soit en collaboration, dans un cabinet de groupe, ou une maison ou centre de santé, ayant une activité d'enseignement de médecine générale et ambulatoire, et ce pendant au moins trois années.

b.   L'activité en tant que remplaçant n'est pas prise en compte.

c.    La réalité de cet élément doit être attestée par les inscriptions auprès de l'assurance-maladie et/ ou les contrats de travail en tant que médecin salarié, les calendriers de l'activité de soins, les relevés d'activité de l'assurance-maladie et/ou des employeurs  des trois années précédentes.

 

2.La conformité de l'exercice aux standards de la discipline et aux missions de la médecine générale et ambulatoire.

a.    L'exercice clinique doit être en adéquation avec l'article L 4130-1 du code de la santé publique et le « référentiel métier compétence » publié sous l'égide du ministère de la Santé et du CNGE. La réalité de cet élément doit être attestée par une description de l'activité de soins selon les principes fondamentaux de la discipline.

 

3.Le nombre de déclaration médecin traitant ou équivalent.

a.    Une activité à partir d'une file active significative de patients ayant choisi le postulant comme médecin traitant pour l'année précédant le concours. La réalité de cet élément est attestée par les listes de patients fournis par l'assurance-maladie.

 

4.Le relevé individuel d'activité professionnel ou équivalent.

a.    L'activité de soins en médecine générale et ambulatoire devra être attestée par un nombre adapté de consultations annuelles attesté par les relevés de l'Assurance-maladie et/ou de la structure de soins.

 

5.La permanence des soins ambulatoire.

a.    La participation à une permanence des soins (PDS) organisée dans le secteur d'activité si elle existe. La réalité de cet élément est attestée par les relevés de participation à la PDS.

 

6.La pluri professionnalité ambulatoire.

a.    La capacité à animer une équipe clinique pluriprofessionnelle (attestée par une description du projet précisant la taille de l'équipe et les fonctions de chacun : internes, étudiants de deuxième cycle, autres professionnels de santé), et/ou la production de protocoles de soins (attestée par les protocoles élaborés visés par la structure) seront prises en compte le cas échéant.

 

7.La formation continue et l'échange de pratiques.

a.    La participation à des réunions de concertation, de groupe d'échange de pratiques mono ou pluridisciplinaire/multi professionnels (attestée par la liste et le contenu de ces réunions).

 

8.     Une visite sur le lieu d'activité clinique, par le rapporteur du candidat, sera possible.

 

ENSEIGNEMENT :

Il est attendu du candidat une participation importante au sein du département de médecine générale et des instances pédagogiques de sa faculté ; l'implication pédagogique du candidat exposée au jury doit comporter les éléments suivants :

 

1.Etre maitre de stage universitaire agréé pour le DES de médecine générale.

a.    Etre en activité obligatoire d'au moins deux années comme « praticien agréé – maître de stage universitaire » (MSU) par arrêté du directeur général de l'ARS dont il depend, en particulier dans le cadre des stages ambulatoires de niveau 1 de la phase socle du DES de médecine générale (Obligatoire) et/ou du stage ambulatoire "santé de la femme et/ou de l'enfant" de la phase d'approfondissement du DES de médecine générale.

 

2.Une formation agréée en pédagogie médicale.

a.      La réalité de ce critère doit être attestée par un DU, DIU ou équivalent.

 

3.L'engagement effectif du candidat dans des activités pédagogiques au sein de sa faculté

a.      L'activité doit être justifiée tant en quantité qu'en qualité.

b.     La réalité du critère doit être attestée par une liste explicative de ces activités et par une évaluation des enseignements pratiques et facultaires si elle est disponible.

 

4.Le choix du modèle pédagogique

a.      Le détail et la cohérence du modèle pédagogique, des outils, des méthodes pédagogiques et du mode d'évaluation utilisés par le candidat dans son DMG et de son adéquation avec l'approche par compétences. La réalité du critère doit être attestée par un document explicatif argumenté devant le jury.

 

5.L'engagement dans l'enseignement facultaire :

a.      Le nombre d'heures d'enseignement effectivement effectuées ainsi que leur contexte (petit/grands groupes), leur niveau d'intervention (premier/deuxième/troisième cycle/DPC-FMC), le niveau de responsabilité (enseignant, responsable d'enseignement, responsable de programme).

b.     La réalité de cet élément doit être attestée par une liste récapitulative visée par la faculté. La production de documents pédagogiques didactiques – à l'échelon local ou national – sera prise en compte.

 

6.L'engagement dans le fonctionnement du DMG

a.      La participation aux instances de direction et prise de responsabilités, notamment dans le domaine de la pédagogie. La réalité de cet élément doit être attestée par un document de la faculté.

 

7.L'engagement dans le fonctionnement de la faculté de médecine

a.      La participation à des activités transversales, à des commissions, éventuellement enseignement dans un établissement supérieur autre que l'UFR de santé. La réalité de cet élément doit être attestée par un document de la faculté.

 

8.La participation au DPC tant pédagogique que biomédical

a.      La contribution au développement professionnel continu (DPC) et à la formation pédagogique des enseignants, notamment des MSU.

 

RECHERCHE :

L'implication scientifique du candidat sera évaluée sur sa capacité à concevoir, animer et diriger des activités de recherche, et sur la base d'un projet de recherche défini, au sein d'une équipe labellisée ou émergente. La ou les thématique(s) de recherche actuelles et futures, dans le champ disciplinaire, doi(ven)t être clairement identifiée(s). L'implication du candidat dans la recherche exposée au jury doit comporter les éléments suivants :

 

1.Les publications

a.      Le nombre et le niveau des publications, avec un minimum requis de 5 articles originaux (publiés ou acceptés) en rapport avec le champ disciplinaire dans des revues à comité de lecture dont :

-        au moins 3 articles originaux dans des revues internationales de facteur d'impact égal ou supérieur à 1, en premier ou dernier auteur (un article pourra être comptabilisé sur présentation de la réponse de l'éditeur) ;

-        et au moins 2 articles originaux dans des revues de la discipline en premier ou dernier auteur, en particulier dans "la revue francophone de référence de la discipline et accessoirement d'autres revues francophones à comité de lecture".

 

-        Les revues systématiques de la littérature et les méta-analyses sont acceptables comme articles originaux. Les publications de protocole d'étude ne peuvent être comptabilisées comme  articles originaux.

-        Le score SIGAPS n'est pas retenu pour la spécialité ambulatoire de médecine générale.

 

b.     La réalité du critère est attestée par une liste des publications référencées au format Vancouver, avec les tirés à part dans un fichier annexe.

 

2.Les directions de travaux  scientifiques

a.      La direction de mémoires (de DES ou autres), de thèses de médecine et éventuellement de master 2. La réalité de cet élément est attestée par une liste récapitulative.

 

3.L'intégration dans une équipe de recherche

a.      L'intégration dans une équipe labellisée de recherche ou émergente de recherche, est à préciser dans le dossier.

 

4.Les projets de recherche

b.     L'obtention éventuelle de contrats ou subventions pour des projets de recherche dans le cadre d'appels d'offres internationaux, nationaux et régionaux ou autres. La réalité de cet élément est attestée par un document détaillé explicatif.

 

5.     La création et/ou participation à des réseaux de recherche à préciser dans le dossier.

 

6.L'expertise du candidat

c.      La participation à des comités éditoriaux ou des comités de lecture, responsabilités rédactionnelles, conférences sur invitation et communications orales ou affichées dans des congrès nationaux ou internationaux). La réalité de cet élément est attestée par un document détaillé explicatif.

 

7.La thèse de 3e cycle d'université

a.      Une thèse d'université achevée ou en cours de réalisation sera prise en compte

 

8.     Une déclaration des liens d'intérêts professionnels et universitaires devra apparaître en annexe dans le dossier du candidat

 

ACTIVITES CONCOURANTAU RAYONNEMENT DE LA DISCIPLINE :

Le jury prendra en compte d'autres activités éventuelles telles que :

1.     Organisation de séminaires ou de congrès.

2.     Implication dans des projets territoriaux.

3.     Participation au travail du collège académique, agences, institutions ou organismes nationaux ou régionaux.