Conseils généraux

RECOMMANDATIONS POUR LA PRESENTATION DE L'EPREUVE DE TITRES ET TRAVAUX

A L'ATTENTION DES CANDIDATS A L'INSCRIPTION SUR LA LISTE D'APTITUDE

EN TANT QUE MCU-PH ET PU-PH

 

ETAT CIVIL

 

DIPLOMES ET TITRES UNIVERSITAIRES

Diplôme d'Etat de Docteur en Médecine

​Diplômes d'Université

​Capacité(s)

​Diplôme d'Etudes Spécialisées

​Diplôme(s) d'Etudes Spécialisées Complémentaires

Clinicat ou Assistanat des universités

​Diplôme d'Etudes Approfondies ( Master 2 )

​Thèse de 3ème cycle

​Habilitation à Diriger des Recherches

 

FONCTIONS ET TITRES HOSPITALIERS

​Internat des Hôpitaux ( liste et qualité des services d'affectation )

​Assistanat des Hôpitaux

​Praticien hospitalo-universitaire

​Praticien attaché

​Praticien hospitalier

 

STAGE(S) DE FORMATION EXTERIEUR(S) AU CHU d'ORIGINE

​Au titre de la mobilité

​autres

 

QUALIFICATION ORDINALE

 

SOCIETES SAVANTES

 

ORGANISMES SCIENTIFIQUES

 

​Fonctions ( INSERM , CNRS … )

​Recherche :

​Projets dotés d'un financement public ( PHRC … )

​Projets dotés d'un financement associatif ou privé

 

DISTINCTIONS : PRIX, BOURSES …

 

ACTIVITES DE SOINS

 

​Responsabilité dans un service hospitalier

​Activités de consultation

​Participations aux gardes et astreintes

​Activités « extérieures » au service

 

ACTIVITES PEDAGOGIQUES

 

Indiquer pour chacune d'entre elles : direction /organisation , co-organisation et/ou participation aux enseignements ( volume horaire des enseignements dispensés )

 

​Premier cycle

​Deuxième cycle ( enseignements obligatoires ou optionnels )

​Troisième cycle de médecine générale

​Formation des DES et/ou DESC

​Formation Médicale Continue

​Autres ( Capacités, DU, DIU …et en particulier les formations en pédagogie )

 

TRAVAUX SCIENTIFIQUES

​Thème(s) de recherche

 

​PUBLICATIONS

 

​1 ) Publications dans des revues à comité de lecture référencées Pubmed en différenciant  articles originaux ( AO ),  communications concises ( CC ) , revues générales  (  RG ) ,  éditoriaux ( ED ) , images commentées ( IC ) et lettres à la rédaction   ( LR )

 

​2 ) Publications acceptées sous presse ( indiquer la revue et joindre la copie d'acceptation définitive ), en cours de révision ( indiquer la revue et joindre le courrier d'acceptation conditionnelle ou soumises .

Ne pas mentionner les articles en préparation voire en projet.​

 

3 ) Participation à des études largement collaboratives ayant donné lieu à publications

 

​4 ) Tableau synthétique des publications dans des revues de facteur d'impact de 2 ou plus  avec le rang d'auteur ( rang x / nombre d'auteurs y : exemple 3/9 ) et le facteur d'impact

 

​COMMUNICATIONS

1) Congrès internationaux

 

Conférence sur invitation ( titre, société, lieu, date )

Communications orales avec résumé

Communications affichées avec résumé

 

2) Congrès nationaux

Conférence sur invitation ( titre, société, lieu, date )

Communications orales avec résumé

Communications affichées avec résumé

 

Distinguer au sein de ces communications celles que vous avez présentées vous-même

3) Réunions régionales

 

4) Travaux collaboratifs

 

TRAVAUX PEDAGOGIQUES

 

​Articles didactiques

​Chapitres de livres

​Edition de livres ( si co-édition, indiquer la liste des co-éditeurs )

 

MEMBRE DE COMITES DE LECTURE DE REVUES

 

CONTRIBUTION A DE THESES OU A DES MEMOIRES

 

​Direction des travaux

​Participation à des jurys

 

FONCTIONS D'INTERET GENERAL ( activités administratives et responsabilités collectives )

 

​Fonctions électives : UFR, Université, CCM , CME …

​Membre de commissions , comités, réseaux  ( distinguer participation et animation ) etc

​Autres

 

ORGANISATION DE CONGRES OU REUNIONS SCIENTIFIQUES

 

ETUDE ANALYTIQUE

 

​1) ACTIVITE DE SOINS

 

​2) ACTIVITE D'ENSEIGNEMENT

 

​3) ACTIVITE SCIENTIFIQUE ET APPORTS A LA RECHERCHE CLINIQUE

 

PROJETS ET PERSPECTIVES HOSPITALO-UNIVERSITAIRES

 

​1)PROJET HOSPITALIER

 

​2)PROJET PEDAGOGIQUE

 

​3) PROJET DE RECHERCHE

 

L'épreuve de titres et travaux devra être accompagnée d'un document de synthèserésumant sur une page

 

• la contribution personnelle du candidat à l'avancement des connaissances
• son engagement pédagogique .​

 

     

 

CRITERES D'EVALUATION DES DOSSIERS POUR LE CONCOURS  DE MCU-PA DE MEDECINE GENERALE 

Les critères présentés ci-dessous sont fortement recommandés mais peuvent être nuancés pour tenir compte de la diversité des profils des candidats et des environnements locaux. Les critères pour les MCU de médecine générale tiennent compte du fait que cette filière est récente, et en voie de construction.  Le CNU sera attentif au rôle potentiel de leader local, régional, voire national, dans les champs d'applications de la discipline. Il appartient au jury, qui reste souverain, d'évaluer et d'établir la pondération entre les diverses activités cliniques, pédagogiques et de recherche. Une activité significative dans chacun des 3 domaines soins, enseignement et recherche est néanmoins toujours nécessaire. Le dossier présenté au jury devra être constitué selon le plan des différents chapitres et des différents critères énoncés ci-dessous, en mettant en annexe les documents requis émanant d'instances extérieures.  

1- SOINS

Une activité de soins en médecine générale ambulatoire susceptible de conférer une expérience clinique significative constitue un prérequis indispensable.

L'implication clinique du candidat exposée au jury doit comporter les critères suivants:

1- Une durée de quatre à cinq demi-journées de soins par semaine dans un cabinet de groupe, ou une maison ou centre de santé, soit comme médecin installé, soit en collaboration, et ce pendant au moins trois années dans les deux cas. L'activité en tant que remplaçant n'est pas prise en compte. La réalité de ce critère doit être attestée par les inscriptions auprès de l'assurance- maladie et/ ou les contrats de travail en tant que médecin salarié, les calendriers de l'activité de soins, les relevés d'activité de l'assurance-maladie et/ou des employeurs.

2- La conformité de l'exercice aux standards de la discipline et aux missions de la médecine générale, en conformité avec la loi HPST et le "référentiel métier compétence » publié sous l'égide du ministère de la Santé et du CNGE. La réalité du critère doit être attestée par une description de l'activité de soins selon les fondamentaux de la discipline. 

3- Une activité à partir d'une file active significative de patients ayant choisi le postulant comme médecin traitant. La réalité du critère est attestée par les listes de patients fournis par l'assurance-maladie.   

4- La participation à une permanence des soins (PDS) organisée dans le secteur d'activité si elle existe. La réalité du critère est attestée par les relevés de participation à la PDS.

5- L''implication dans les projets de santé (soins, prévention, dépistage, éducation intégrée aux soins) développés dans le cadre de la structure d'exercice, notamment : 

- capacité à animer une équipe clinique pluri-professionnelle (attestée par une description du projet précisant la taille de l'équipe et les fonctions de chacun internes, étudiant de deuxième cycle, autres professionnels de santé),  

 

Critères d'évaluation des dossiers pour le concours de MCU de Médecine Générale 2

- et/ou production de protocoles de soins (attestée par les protocoles élaborés visés par la structure), 

6- La participation à des réunions de concertation,  de groupe d'échange de pratiques mono ou pluridisciplinaire/multi professionnels (attestée par la liste et la définition de ces réunions). 

2- ENSEIGNEMENT

L'implication pédagogique du candidat exposée au jury doit comporter les critères suivants:

1- Une formation agréée en pédagogie médicale La réalité de ce critère doit être attestée par un DU, DIU ou au moins équivalent.

2- L'engagement effectif du candidat dans des activités pédagogiques au sein de sa faculté tant en quantité qu'en qualité des interventions. La réalité du critère doit être attestée par une liste explicative de ces activités. 

3- Le détail et la cohérence du modèle pédagogique, des outils, des méthodes pédagogiques et du mode d'évaluation utilisés. La réalité du critère doit être attestée par un document explicatif argumenté devant le jury

4- Le nombre d'heures d'enseignement effectivement effectuées ainsi que leur contexte (petit/grands groupes), leur niveau d'intervention (premier/second/troisième cycle/DPCFMC), le niveau de responsabilité (enseignant, responsable d'enseignement, responsable de programmes). La réalité du critère doit être attestée par une liste récapitulative visée par la faculté. La production de documents pédagogiques didactiques – à l'échelon local ou national - sera prise en compte.

5- L'engagement dans le fonctionnement du Département de médecine générale : participation aux instances de direction, prise de responsabilité. La réalité du critère doit être attestée par un document de la faculté, 

6- L'engagement dans le fonctionnement de la faculté de médecine, participation à des activités transversales, à des commissions, éventuellement enseignement dans un établissement supérieur autre que l'UFR de santé. La réalité du critère doit être attestée par un document de la faculté. 

3- RECHERCHE

L'implication scientifique du candidat sera évaluée sur sa capacité à concevoir, animer et diriger des activités de recherche sur la base de ses activités avant et pendant le clinicat et d'un projet de recherche défini, idéalement en lien étroit ou au sein d'une équipe labellisée (membre titulaire si possible). La ou les thématiques de recherche(s) actuelles et futures doi(ven)t être clairement identifiée(s)

L'implication du candidat dans la recherche exposée au jury doit comporter les critères suivants:

 

Critères d'évaluation des dossiers pour le concours de MCU de Médecine Générale 3

1. Le nombre et le niveau de publications dans des revues à comité de lecture, avec un minimum requis de :

 5 articles originaux (publiés ou acceptés) en rapport avec le champ disciplinaire dans des revues généralistes ou spécialisées à comité de lecture dont au moins un en premier et un en second ou dernier auteur dans des revues classées A, B ou C,  SIGAPS, et/ou d'impact factor égal ou supérieur à 1 pour les revues non référencées SIGAPS; un article pourra être comptabilisé après lecture de la réponse de l'éditeur).   au moins deux dans des revues de la discipline  La réalité du critère est attestée par une liste des publications avec les références au format Vancouver et les tirés à part en annexe.

2. La direction de mémoires, de thèses de médecine et éventuellement de Master 2. La réalité du critère est attestée par une liste récapitulative.

3. L'encadrement d'étudiants (notamment des internes en médecine générale) pour des travaux de recherche autres que ceux cités ci-dessus. La réalité du critère est attestée par un document détaillé explicatif.

4. La création et/ou participation/ à des équipes ou des réseaux de recherche à préciser dans le dossier.

5. L'obtention éventuelle de  contrats ou subventions pour des projets de recherche dans le cadre d'appels d'offres (PHRC nationaux et régionaux ou autres). La réalité du critère est attestée par un document détaillé explicatif.

6.  L'expertise du candidat (participation à des comités éditoriaux ou des comités de lecture, responsabilités rédactionnelles, conférences sur invitation et communications orales ou affichées dans des congrès nationaux ou internationaux, diffusion des résultats du candidat aux congrès nationaux ou dans des ouvrages didactiques). La réalité du critère est  attestée par un document détaillé explicatif.

Par ailleurs, le projet de recherche à court et moyen termes devra être présenté avec l'individualisation des thématiques de recherche.

La thèse d'université n'est pas indispensable, mais une thèse en cours de réalisation sera prise en compte 

4  - ACTIVITES D'ANIMATION ET D'INTERET GENERAL

Le jury prendra en compte d'autres activités éventuelles telles que : - Organisation de séminaires et/ou congrès. - Fonctions administratives ou universitaires locales. - Implication dans des projets territoriaux. - Participation au travail des Agences ou organismes nationaux (HAS, Ansm, InVS, InCa, Inpes, Haut conseil de santé publique…)

  

 

CRITERES D'EVALUATION POUR LE CONCOURS DE MCU-PH


Les critères présentés ci-dessous sont fortement recommandés mais peuvent être marginalement nuancés pour tenir compte de la diversité des exercices, des profils des candidats et des environnements locaux. Il appartient au jury, qui reste souverain, d'évaluer et d'établir la pondération entre les diverses activités cliniques, pédagogiques et de recherche. Une activité significative dans chacun des 3 domaines soins, enseignement et recherche est néanmoins toujours nécessaire

 

1- SOINS

Une activité de soins significative est un pré-requis indispensable.

Le CNU sera attentif au rôle potentiel de leader régional voire national dans les champs d'applications de la discipline

L'implication clinique du candidat doit être exposée tant dans sa participation à l'activité quotidienne du service que dans son implication dans les projets mis en œuvre au sein du pôle et de l'établissement.

Seront pris en considération :

1- la durée et le type des services cliniques accomplis

2- la capacité à animer une équipe clinique (préciser la taille de l'équipe (ex : nombre d'internes, nombre d'externes), l'organisation de staffs, de réunions de concertation pluridisciplinaire)

3- le nombre et le type de consultations hospitalières

4- l'expertise clinique de recours reconnue au niveau local voire national

5- le type et la fréquence des gardes et astreintes assurées

6- l'implication dans les projets de soins développés par le pôle et l'établissement

7- la participation éventuelle à des commissions hospitalières (ex : CLAN, CLIN…)

8- l'acquisition de techniques diagnostiques et / ou thérapeutiques spécialisées

9- la mise en place de structure d'éducation thérapeutique agréée

 

2- ENSEIGNEMENT

 

L'implication pédagogique du candidat sera appréciée sur sa formation éventuelle personnelle en pédagogie, la description de ses pratiques enseignantes actuelles et, son implication au sein de l'institution et son projet pédagogique actuel et futur.

1- Une formation agréée en Pédagogie Médicale sera appréciée favorablement

2- l'engagement effectif du candidat dans des activités pédagogiques au sein de sa faculté sera apprécié tant sur la quantité que sur la qualité des interventions listées. Le candidat devra certes préciser le nombre d'heures d'enseignement effectivement effectuées mais également le contexte d'enseignement (petit/grand groupes), le niveau d'intervention (premier/second/troisième cycle/FMC) et les méthodes pédagogiques utilisées. La production de référentiels didactiques – à l'échelon local ou national - sera prise en compte.

 

3- RECHERCHE

L'implication scientifique du candidat sera évaluée sur sa capacité à concevoir, animer et diriger des activités de recherche sur la base des activités passées et d'un projet de recherche bien défini, idéalement en lien étroit ou au sein d'une équipe labélisée (membre titulaire). La ou les thématiques de recherche actuelles et futures doi(ven)t être clairement identifiée(s)

 

Cette capacité est principalement évaluée par :

  1. le nombre de publications dans des revues à comité de lecture. Le niveau de publications minimum requis est de 5 articles originaux dont au moins deux dans des revues A, B ou C, SIGAPS en premier ou dernier auteur, ainsi que 2 publications (article original ou mise au point) dans la Revue de Médecine Interne (organe d'expression officielle de la discipline) ou une revue équivalente de Gériatrie.
  2. l'encadrement de mémoires de DES/DESC, thèses de Médecine voire de Master 2.
  3. l'encadrement d'étudiants (internes par exemple) pour des travaux de recherche autres que ceux cités ci-dessus
  4. la création et/ou participation à des réseaux de recherche
  5. les contrats ou subventions obtenus pour les projets de recherche dans le cadre d'appels d'offre (PHRC nationaux et régionaux notamment)
  6. la notoriété du candidat  (participation à des comités éditoriaux, conférences sur invitation et communications orales ou affichées dans des congrès nationaux ou internationaux)
  7. la diffusion des résultats du candidat aux congrès nationaux (SNFMI, SFGG etc), dans les revues de la discipline ou dans des ouvrages didactiques

 

Par ailleurs, le projet de recherche à court et moyen termes devra être présenté avec l'individualisation des thématiques de recherche

 

La thèse d'université est souhaitable mais non indispensable

 

4  - ACTIVITES D'ANIMATION ET D'INTERET GENERAL

Le jury prendra en compte d'autres activités telles que :

- organisation de séminaires et/ou congrès

- fonctions administratives hospitalières ou universitaires locales

 

CRITERES D'EVALUATION POUR LE CONCOURS DE PU-PH

Les critères présentés ci-dessous sont fortement recommandés mais peuvent être marginalement nuancés pour tenir compte de la diversité des exercices, des profils des candidats et des environnements locaux. Il appartient au jury, qui reste souverain, d'évaluer et d'établir la pondération entre les diverses activités cliniques, pédagogiques et de recherche. Une activité significative dans chacun des 3 domaines soins, enseignement et recherche est néanmoins toujours nécessaire.

 

Ci-dessous les principaux critères pris en compte :

 

1- Recherche :

1.1 Capacité d'animation d'une équipe de recherche, sur la base des activités passées et d'un projet de recherche bien défini. Cette capacité est principalement évaluée par :

  • les contrats ou subventions obtenus pour les projets de recherche dans le cadre d'appels d'offres,
  • intégration à des structures EPST
  • création et ou participation à des réseaux de recherche
  • capacité à participer à des études de recherche collaboratives
  • encadrement de Thèses de Médecine, Master 2 et co-direction de thèses d'Université.

 

1.2. La thèse d'université est vivement souhaitable. Celle-ci peut être une thèse sur articles montrant la cohérence d'un thème de recherche  traduit par au moins trois publications internationales de rang SIGAPS A ou B comme premier ou dernier signataire.

 

1.3. Le jury s'attend à ce qu'un candidat publie dans des revues de classification A, B ou C du score SIGAPS. Le rang de signature dans les publications et son facteur d'impact (Impact factor) seront analysés avec attention.

Une production scientifique régulière au long du cursus du candidat est souhaitée. En règle générale, le candidat doit avoir publié au moins 5 articles originaux comme premier ou dernier auteur dans des revues de classement SIGAPS A, B ou C, dont au moins 2 en premier ou dernier auteur dans des revues de niveau A ou B, ainsi que 2 publications (article original ou mise au point) dans la Revue de Médecine Interne (organe d'expression officielle de la discipline) ou une revue équivalente de Gériatrie.

La publication de revues générales est souhaitée car elle témoigne de la visibilité et de l'expertise du candidat dans ses domaines d'excellence mais elles ne seront pas prises en compte dans le pré-requis bibliométrique. De même, les cas cliniques et lettres à l'éditeur ne seront pas comptabilisés ».

 

1.4. Valorisation de la production de recherche (brevets…)

1.5. Notoriété du candidat : participation à des comités éditoriaux, conférences sur invitation et communications orales ou affichées dans des congrès nationaux ou internationaux.

1.5. Capacité à communiquer oralement en anglais à l'occasion de congrès ou de réunions scientifiques internationales.

1.6. Diffusion des résultats du candidat aux congrès nationaux (SNFMI, SFGG etc) et dans les revues de la discipline (Revue de la Médecine Interne etc…)

1.7. Mobilité ayant abouti à une production scientifique

 

2-Enseignement et activités pédagogiques

 

2.1. Au minimum, le candidat devra faire état :

- d'une implication dans des activités répondant à des prestations d'enseignement formelles (cours, travaux dirigés, séances d'apprentissage par problèmes, séances d'apprentissage du raisonnement clinique, etc.).

- d'une implication dans des activités répondant à des prestations d'enseignement effectuées en contexte clinique (supervision clinique et pédagogique des stagiaires de sémiologie, des étudiants hospitaliers, des internes)

Ces activités seront appréciées au regard :

. de leur importance : nombre significatif d'interventions ;

. de leur variété : interventions dans plusieurs contextes de formation initiale -1er, 2ème ou 3ème (DES ou DESC) cycle-, de formation continue –diplômes d'université ou interuniversitaires, capacités, séminaires de formation continue agréés, etc.)- ou de formation à la recherche (masters, doctorats, etc.) ; interventions dans plusieurs champs professionnels de santé (médecins, sage-femmes, kinésithérapeutes, infirmiers, etc.) ;

. de leur pertinence et de leur cohérence par rapport à l'expertise du candidat dans le champ de la médecine interne.

2.2. De façon très souhaitable, le candidat devra en outre faire état d'une implication dans des d'activités témoignant d'un engagement pédagogique au niveau institutionnel, parmi un ou plusieurs des champs suivants :

- développement de nouveaux programmes ou dispositifs de formation : élaboration méthodique de dispositifs innovants, implantation et évaluation de programme longitudinal (cours, unité d'enseignement, dispositif de stage, module, cycle), etc.

- production de ressources didactiques (sur support papier, numérique –diaporamas, CD, DVD- ou en ligne –logiciels, didacticiels, etc.-)

- participation aux activités d'évaluation des apprentissages des étudiants : correction d'examens, évaluation d'exposés, de rapports ou de mémoires, évaluation d'activités de stages, développement de nouveaux formats d'évaluation, etc.

- conseil et supervision pédagogiques : personne-ressource identifiée pour l'aide et l'accompagnement d'enseignants ou d'étudiants ;

- exercice d'un leadership pédagogique (actions visant à transformer les programmes et à faire évoluer les pratiques pédagogiques au niveau institutionnel) ou d'une responsabilité administrative (coordonnateur d'unité d'enseignement ou de stage, responsabilité d'une commission ou d'un groupe de travail, etc.).

Ces activités seront appréciées au regard :

. de leur importance : nombre significatif d'activités ;

. de la documentation du caractère méthodique et systématique de l'approche pédagogique (en cohérence avec les pratiques répertoriées dans la littérature, les recommandations de bonne pratique, les cadres conceptuels issus de la recherche en pédagogie universitaire et en éducation médicale, etc. ) ;

. de la documentation d'une valorisation académique des activités (dissémination des expériences dans d'autres milieux  -autres disciplines- ou d'autres contextes -régional, national voire international- ; publication des expériences sous forme de d'articles ou de communications à des congrès).

2.3. Le candidat pourra se prévaloir d'une formation pédagogique appropriée, en rapport avec les activités développées ou les projets investis et en rapport avec l'importance du rôle institutionnel visé par candidat dans le champ de l'éducation médicale (selon les cas : diplôme d'université de pédagogie médicale, attestation ou certificat de formation en pédagogie universitaire, masters ou doctorats en sciences de l'éducation)

 

3. Activités de soins

 

Une activité de soins significative est un pré-requis indispensable. Le CNU portera une attention particulière à l'analyse du profil du candidat et sa capacité à animer et diriger une équipe et appréciera son rôle de leader régional voire national dans les champs d'applications de notre discipline

 

Sont également pris en considération :

  • la durée et le type des services cliniques accomplis.
  • la capacité à animer une équipe clinique.
  • le nombre et le type de consultations hospitalières.
  • l'expertise clinique de recours reconnue au niveau local voire national.
  • le type et la fréquence des gardes et astreintes assurées.
  • l'acquisition de techniques diagnostiques et / ou thérapeutiques spécialisées.

 

4- Activités d'animation et d'intérêt général

Le jury prendra en compte d'autres activités hospitalo-universitaires du candidat telles que :

- organisation de séminaires et/ou congrès

- fonctions administratives universitaires ou hospitalières locales (CME, CLIN, EPP.....)

- fonctions administratives nationales et/ou internationales (conseil d'administration ou bureau de sociétés...)

- activités d'expertises auprès d'organismes publics (HAS, AFSSAPS, PHRC, INSERM, ministères de la santé, ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche.)