Neurologie

 

Présentation

La sous–section comporte 11 membres, dont 9 PU-PH et 3 MCU-PH. L'équilibre Paris-régions est respecté. La sous-section comporte 5 femmes et 7 hommes.

Les PU-PH :

Sonia ALAMOWITCH, Paris  (nommée) premier mandat

Antoine CARPENTIER, Paris  (élu) premier mandat

Pierre CLAVELOU, Clermont Ferrand (élu) premier mandat,

Gilles EDAN, Rennes (élu), second mandat

Pierre LABAUGE, Montpellier  (élu), second mandat

Catherine LUBETZKI , Paris, (élue), second mandat, présidente de sous-section

Thierry MOULIN, Besançon (élu) premier mandat

Florence PASQUIER, Lille  ( nommée), second mandat

François TISON, Bordeaux (nommé)  premier mandat

Les MCU-PH
 

Nathalie Nasr, Toulousen premier mandat (nommée)

Julien Cassereau, Angers, premier mandat (élu)

Caroline Moreau, Lille, premier mandat (élue)
 

La sous section a mis en place une procédure  d'accompagnement des candidat(e)s à un poste hospitalo-universitaire qui s'appuie chaque année universitaire sur deux réunions d'audition.

.            La réunion de juin (premier contact avec des jeunes prometteurs) permet d'auditionner des candidat(e)s très en amont d'un possible recrutement. C'est une réunion commune  CNU / bureau du CEN.  Elle s'adresse à des candidat(e)s à partir de l'année de thèse de sciences  (passage ou thèse déjà obtenue). Elle permet l'identification et si nécessaire le coaching du candidat(e) pendant son parcours de fin de  formation universitaire. Lors de cette réunion de juin sont également discutées les promotions et kles PEDR

            La réunion de décembre ou janvier (pré-audition CNU)  permet  de s'assurer que les candidats qui vont être discutés à la révision des  effectifs du printemps de l'année suivante sont effectivement prêts selon les critères de notre sous section. Elle est également utile pour renseigner les doyens avant les choix  locaux des demandes de postes.

.Attachés a l'équité des nominations et des promotions, nous avons développé  des procédures transparentes ainsi que des critères guidant l'évaluation des dossiers. Ces critères ont été également proposés aux autres disciplines de la section 49 qui les ont approuvées et adaptent notre grille aux spécificités propres à leurs  exercices. 

Enfin, nous sommes fortement investis dans les triples missions d'innovation dans le soin, d'enseignement  (CNIPI, refonte de l'enseignement des 2ème et 3 ème cycles) et de recherche.

 

Actualités et Informations  

 

La discipline neurologique a  vécu de grandes innovations :

-    Sur le plan du soin avec la chirurgie fonctionnelle de l'Epilepsie et de la maladie de Parkinson (ainsi que de la Dystonie, de la maladie de Gilles de la Tourette et des TOCS -en collaboration avec les psychiatres), l'arrivée des biothérapies dans le traitement de la Sclérose en Plaques, de la fibrinolyse et de la thrombectomie dans le traitement des infarctus cérébraux, la publication de plans ministériels comme le Plan Alzheimer , la création des Centres Mémoire, Ressources et Recherche, les Circulaires sur la mise en place des Unités Neuro-Vasculaires dans la prise en charge des AVC, les centres de Reference Maladies RAres, le Plan Maladies Neuro-dégénératives.
   
-    Dans l'enseignement avec la forte implication des neurologues dans la mise en place des méthodes d'Apprentissage Par Problème et d'Apprentissages au Raisonnement Clinique à la fin des années 1990, et dans l'expérimentation de la Télé-Formation en Neurologie, issue de la Télé-Médecine dans les Urgences Neurologiques. L'ECN devient e-ECN à partir de 2016, ce qui  a conduit à une adaptation des supports pédagogiques. Nous avons procédé à une refonte de l'enseignement des DES, harmonisé et structuré les enseignements 2eme Cycle et 3eme cycle en collaboration avec le College des Enseignants basés sur l'enseignement par video disponible sur le site du CEN
 
-    Sur le plan de la Recherche, la formation à la recherche et par la recherche s'est développée dès l'Internat de Neurologie avec, comme résultats, l'augmentation des équipes de recherche en Neurologie labellisées par l'ARERES (CNRS  et Inserm), la creation de Centre de Recherche r(egroupant des equipes fondamentales et de recherche clinique) dans nombre de grandes villes, et le nombre croissant de PHRC dédié à la recherche en Neurologie ainsi que de contrats internationaux. Le soutien à la recherche translationnelle s'est traduit par la création des IHU, RHU et DHU. L'activité de publication dans le domaine des Neurosciences est très compétitive au niveau international tant en qualité qu'en volume.