Conseils généraux aux candidats

Qualifications 2016

 

Conseils généraux aux candidats à une qualification en section 60

 

L'évaluation effectuée par le CNU repose sur l'appréciation de la qualité globale (recherche, enseignement, actions administratives et/ou collectives) du dossier de chaque candidat.

La section 60 du CNU s'appuie sur un certain nombre de critères quantitatifs et qualitatifs, mais l'étude d'un dossier ne se limite en aucun cas à une analyse purement comptable de ses éléments. Elle prend en compte les spécificités des thématiques des diverses activités d'enseignement et de recherche, ainsi que la qualité de la rédaction et de la présentation du dossier.

Très important :

L'attention des candidats est attirée sur le fait que la section 60 exige un ensemble de pièces complémentaires, indiquées sur le site du ministère :

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_qualification_droit_commun.htm

En outre, les différentes informations contenues dans chaque dossier doivent être facilement vérifiables (par exemple, références complètes pour les publications) ou étayées par des preuves.

Attention : dans la nouvelle procédure dématérialisée, la longueur de l'exposé des activités (pièce obligatoire selon l'arrêté du 16 juillet 2009) sera strictement limitée à 4 pages. La liste de la production scientifique étant une pièce complémentaire demandée par la section, il n'est pas indispensable d'inclure cette liste dans l'exposé des activités...

 

Critères et conseils communs aux qualifications MCF et PR

 

Adéquation aux thématiques de la section

Le candidat doit avoir mené des recherches dans une des thématiques de la section. Il est demandé aux candidats de s'inscrire explicitement dans l'un des mots clés de la section : Mécanique fondamentale, Mécanique des Fluides, Mécanique des Solides, Génie Mécanique, Génie Civil, Acoustique, Biomécanique, Génie des Systèmes Industriels.

 

Composition du dossier

Rappel : le dossier doit comporter l'ensemble des pièces administratives définies par l'arrêté ainsi que celles demandées par la section. De plus, les candidats doivent :  

  • joindre les documents permettant d'attester les informations données dans le dossier (contrat de travail pour les personnes non titulaires, attestations, …) ;
  • être très précis dans la présentation des activités (par exemple, pour les encadrements, indiquer pour chacun d'eux le pourcentage de l'encadrement) .

Présentation de la production scientifique

  • La production scientifique doit être ordonnée par type (publications dans des revues internationales, dans des numéros spéciaux, revues nationales, communications, …) ;
  • Les listes de publications doivent permettre de retrouver rapidement les articles dans les bases de données bibliographiques courantes (Isi Web ou Scopus) : chaque référence doit préciser les noms des auteurs dans l'ordre, le nom complet de la revue, l'année, … ;
  • les publications issues de conférences, publiées dans des numéros spéciaux de revues, doivent être clairement identifiées ;
  • les communications dans des colloques/congrès internationaux sont à dissocier de celles présentées dans une manifestation à caractère national.

Lorsqu'une publication est annoncée comme « acceptée », elle doit être accompagnée d'un avis officiel d'acceptation définitive. Seules les publications parues ou acceptées à la date limite d'envoi du dossier aux rapporteurs, soit le 19 décembre 2017 pour la campagne 2018) sont considérées.

A noter :

  • Le CNU 60 tient compte des recherches à caractère appliquées dont la valorisation scientifique se fait plutôt par des brevets. Un brevet international accepté, avec son numéro et la fiche d'expertise, est considéré comme une publication internationale de rang A (un brevet national correspond à une publication nationale).
  • Dans la tradition de la 60ème section, l'auteur principal d'une publication est le premier signataire.
  • Le texte prévoit que les documents en langue étrangère (y compris l'anglais) doivent être accompagnés d'un résumé en français....néanmoins, une certaine latitude est laissée aux différentes sections. Les membres de la section 60 ayant une maîtrise minimum de l'anglais, ils seront capables de lire les documents scientifiques rédigés en anglais... Il n'est donc pas indispensable de joindre un résumé en français des 3 ou 5 articles, ni des prérapports de soutenance si ceux-ci sont rédigés en anglais.

 

Cas particuliers

Equivalences / diplômes étrangers

Dans certains cas, une demande d'équivalence est possible. Cette demande doit être justifiée : elle fait l'objet d'un traitement spécifique par la section.

Lorsqu'une dispense ou une équivalence doit être délivrée (thèse soutenue dans une université étrangère par exemple), il est demandé de joindre le document original (PhD), même s'il est rédigé dans une langue autre que le français. Dans ce dernier cas, il est demandé de joindre une synthèse en français ou en anglais des travaux.

Le candidat, titulaire d'un doctorat soutenu dans un pays étranger où aucun rapport de soutenance n'est établi, doit déposer dans l'application une attestation de l'université de l'absence de délivrance de ce rapport (attestation traduite en langue française) et, le cas échéant, de tout document équivalent à un rapport de soutenance.

Attention : les candidats dont le diplôme a été délivré dans une langue autre que le français doivent fournir une copie du diplôme original obligatoirement accompagnée d'une traduction soit authentifiée, soit attestée sur l'honneur, en langue française.

 

Cas des demandes de renouvellement d'une qualification

Le dossier doit comporter tous les documents obligatoires (comme pour une première demande).

 

Cas des candidats dont la soutenance de thèse (ou de HDR) est ancienne

Dans ce cas, le candidat doit avoir maintenu une activité de recherche attestée par des publications régulières depuis la soutenance du diplôme, et satisfaire aux autres critères.

 

Cas des candidats dont la soutenance de thèse (ou de HDR) est très récente

Si la date très récente de la soutenance empêche le candidat de disposer d'un diplôme officiel :

  1. - pour une thèse, l'établissement peut délivrer une attestation officielle de l'obtention du diplôme;
  2. - pour une HDR , le rapport de soutenance peut suffire, s'il mentionne explicitement la délivrance de l'habilitation à l'unanimité des membres.

 

Pour toutes questions complémentaires, il est conseillé de consulter

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_FAQ_qualification.htm

 

__________________________________

 

Recommandations pour la présentation de la production scientifique et des encadrements