Recommandations pour la qualification aux fonctions de maitre de conférences

CNU 16e section : psychologie, psychologie clinique, psychologie sociale

 

Critères utilisés par la section
pour examiner les candidatures à la qualification aux fonctions de maître de conférences

 

Le texte ci-dessous reprend l'ensemble des éléments qui servent de référence pour l'évaluation des dossiers de candidature à la qualification aux fonctions de maître de conférences par la 16e section.

Les candidats doivent fournir dans leur dossier les éléments permettant l'évaluation de ses capacités à enseigner la psychologie, à réaliser des recherches relevant du champ de la psychologie, à publier et communiquer les résultats de ses recherches, et à participer à un travail d'équipe. L'inscription sur la liste de qualification aux fonctions de Maître de conférences est prononcée à l'issue d'une évaluation globale du dossier à partir des éléments précisés ci-dessous.

1 - Formation initiale

La formation initiale exigée est une formation en psychologie avec une thèse relevant de la psychologie. Le rapport de thèse devra être positif et argumenté. De nombreuses universités n'attribuant plus de mentions, les mentions ne sont pas prises en considération dans l'appréciation du dossier. A défaut d'un rapport positif, une attention particulière sera portée aux publications, pour lesquelles les exigences seront alors accrues (exigence d'une publication supplémentaire).

Les membres de la commission attirent l'attention des candidats sur le fait que le rapport de soutenance constitue une pièce obligatoire fixée par arrêté ministériel[1]. Le rapport de soutenance doit comporter impérativement la liste des membres du jury et au moins la signature du président.

Les dossiers des candidats dont la formation initiale n'est pas en psychologie mais relève d'un champ disciplinaire différent ou dont la thèse ne s'inscrit pas dans le champ de la psychologie seront néanmoins examinés. Il sera alors porté un intérêt tout particulier aux autres aspects du dossier, notamment les enseignements et publications dans le champ de la psychologie (cf. infra) ou encore la présence d'un membre du jury relevant de la 16e section (présence vivement conseillée).

 

2 - Activites de recherche

2.1. Insertion recherche

Les candidats doivent témoigner d'une insertion dans une équipe de recherche et préciser le statut occupé au sein de cette équipe (allocataire de recherche, boursier CIFRE, post-doc…). Dans le cas contraire, ils doivent apporter les éléments expliquant l'absence d'un tel rattachement.

L'expérience de terrain sera prise en considération. Dans les domaines de la psychologie où la recherche peut être amenée à répondre à une demande individuelle (psychopathologie clinique) ou sociale (psychologie du travail ou ergonomie), quand cette demande existe, la validation des recherches devra rendre compte de cette expérience.

2.2. Publications et communications

Les candidats doivent présenter succinctement dans leur dossier ses activités de recherches réalisées.

Au-delà de l'évaluation positive de la thèse, les candidats doivent faire état d'une production scientifique autonome évaluée par des expertises indépendantes. La publication d'au moins DEUX articles dans des revues différentes de psychologie à comité de lecture indexées dans les grandes bases de données (PsycINFO, Ergonomics Abstracts, ISI, Medline) constitue l'attestation la plus claire d'une telle expertise.

Un des deux articles doit impérativement être signé en premier auteur. Cet article devra être publié dans une revue différente de celle dans laquelle le directeur de la thèse exerce de responsabilités éditoriales et/ou dans un numéro qui n'est pas coordonné par ce même directeur.

Les candidats doivent impérativement donner les références complètes des articles (selon les normes bibliographiques en vigueur). Si les articles sont mentionnés comme acceptés, sous presse ou encore à paraître, les candidats doivent impérativement fournir le justificatif de l'acceptation (courrier ou courriel de l'éditeur de la revue). Les candidats peuvent adresser à leurs deux rapporteurs jusqu'au 15 janvier (cachet de la poste faisant foi) toute attestation d'acceptation de nouveaux articles. Au-delà de cette date et/ou à défaut d'attestation de l'acceptation, l'article mentionné dans le dossier comme accepté, sous presse ou à paraître ne sera pas pris en considération lors de l'examen du dossier de candidature.

La publication de ces deux articles (autres que de simples résumés de communications) doit s'accompagner d'autres manifestations de l'activité de recherche. Toute autre publication et/ou communication constitueront ainsi autant d'éléments positifs attestant de la contribution active et dynamique du candidat à la diffusion et valorisation de la recherche : autres(s) article(s) dans des revues à comité de lecture[2] ; chapitres dans des ouvrages collectifs ; articles dans des revues professionnelles de bon niveau ; actes de colloques ; communications -orales ou affichées- à des congrès. Ces communications dans des congrès nationaux et internationaux, ainsi que les stages post-doctoraux, seront regardés comme des manifestations particulièrement significatives de l'activité de recherche au sein de la communauté. Tous ces éléments sont des moyens mis à la disposition des rapporteurs dans leur activité personnelle d'évaluation d'ensemble du dossier. Les autres formes d'évaluation scientifique externe (par exemple évaluation positive de contrats) peuvent être portées à la connaissance des membres de la commission. Les candidats doivent alors faire clairement apparaître leur rôle au sein de cette recherche.

2.3. Thèses datant de plus de deux ans

Pour les thèses datant de plus de 2 ans, les membres de la commission se référeront aux mêmes critères que ceux cités précédemment avec cependant l'exigence d'une publication tous les deux ans en moyenne.

Ce critère pourra être modulé par la récence de publications. Une absence de publications dans les 2 ou 3 dernières années, quel que soit leur nombre total, sera considérée comme un élément défavorable. A l'inverse, un nombre total restreint pourra être compensé par une importante activité de publication dans les dernières années. Le nombre d'articles pourra également être modulé en fonction de périodes d'inactivités scientifiques (avec attestations jointes) pouvant être liées à des emplois salariés hors recherche, congés de maternité ou autres.

2.4. Absence de formation en psychologie et/ou thèse hors psychologie

Comme précisé précédemment, les dossiers des candidats dont la formation initiale n'est pas en psychologie et/ou dont la thèse ne s'inscrit pas dans le champ de la psychologie seront examinés par la commission.

Il leur est expressément demandé de justifier leur demande de qualification en 16e section et/ou de montrer en quoi leurs thématiques de recherche s'inscrivent dans le champ de la psychologie. Au-delà de cette demande, il est demandé à ces candidats au moins un article supplémentaire (voire plus) qui s'ajoute aux deux articles demandés (cf. § 2.2). La commission attire l'attention des candidats sur la nécessité que ces articles soient publiés dans des revues de psychologie indexées et reconnues par la 16e section comme qualifiantes (cf. supra).

 

3 - Expérience d'enseignement de la psychologie

Une expérience d'enseignement de la psychologie est exigée (au moins 60 h au total). Cette expérience peut être acquise à l'Université ou dans d'autres établissements de l'enseignement supérieur (en formation initiale et/ou continue).

Les candidats devront préciser son statut d'enseignant pour chaque année, et si nécessaire pour les différentes institutions dans lesquelles il est intervenu. Un descriptif des enseignements (contenu, plan de cours, bibliographie de base, nombre d'heures, type d'enseignement : cm, td, tp, cours intégrés) devra être fourni. L'expérience d'enseignement doit faire apparaître la capacité du candidat à enseigner (en présentiel) la psychologie au-delà de sa propre thématique de recherche. En conséquence, les enseignements dispensés ne doivent pas porter exclusivement sur les thématiques de recherche du candidat. Par ailleurs, cette expérience de l'enseignement ne peut consister uniquement en des interventions ponctuelles de quelques heures, ni en des séances de tutorat, de reprise de stage ou encore d'encadrement individuel d'étudiants. Il est demandé aux candidats de montrer la capacité à assurer un enseignement avec élaboration d'un plan, d'une progression dans la présentation des concepts et paradigmes et adossement à une bibliographie.

Les activités d'enseignement devront être impérativement attestées par les responsables institutionnels des enseignements concernés. Si les candidats ont occupé un poste d'ATER, le contrat doit être joint au dossier. Si les candidats ont été chargés d'enseignements, ils doivent fournir une attestation de ces enseignements signée par un responsable institutionnel (responsable de l'enseignement, directeur de département, …). Les membres de la commission attirent l'attention des candidats sur le fait que seuls les compétences et éléments du dossier attestés par des documents officiels seront pris en considération lors de l'examen de la candidature.

 

4 – Responsabilites collectives

La participation à des responsabilités collectives (universitaires ou extra-universitaires) constituera un élément d'appréciation positive du dossier : association de doctorants, participation à l'organisation de manifestations scientifiques, assistance méthodologique et/ou technique aux étudiants des premiers cycles, participation à des activités de gestion au sens large… Elle ne constitue cependant pas un critère indispensable à la qualification aux fonctions de maître de conférences.

 

Note sur les dossiers de demande de requalification

La durée de validité de la qualification, une fois acquise, est de 4 années.

Exemple : un candidat qualifié en 2013 par exemple devra se réinscrire à l'automne 2017, sa qualification étant valable jusqu'au 31 décembre 2017.

Les candidats présentant un dossier de demande de requalification en 16e section doivent fournir le document officiel mentionnant le numéro de leur qualification antérieure.

Pour les demandes de requalification, il sera demandé l'exigence d'une publication tous les 2 ans en moyenne depuis la date de la dernière qualification. Tout comme pour les thèses datant de plus de 2 ans, le nombre d'articles pourra être cependant modulé en fonction de périodes d'inactivités scientifiques et/ou par la récence de publications (cf. § 2.3).

Considérant que l'exigence d'une expérience de l'enseignement de la psychologie avait déjà dû être remplie lors de la dernière qualification par la 16e section, une expérience supplémentaire de l'enseignement n'est pas exigée (même si elle peut être conseillée). Par ailleurs, l'attestation administrative de cette expérience ne doit pas être obligatoirement jointe au dossier (mais de nouveau, il est conseillé de le faire).

 

Note sur les dossiers d'ergonomie

Outre sa compétence dans les différents domaines de la psychologie, la 16e section est amenée à examiner des dossiers relevant de l'ergonomie. L'évaluation des dossiers de candidature s'appuie sur les mêmes critères que ceux utilisés pour la qualification en psychologie. Leur transposition conduit notamment à mettre en relief les points suivants :

  • Une activité avérée de l'enseignement de l'ergonomie devant un public inscrit dans une formation d'ergonomie (qui reste en France peu fréquente), ou destinée à un public concerné par l'ergonomie dans le cadre de leur formation initiale ou continue (psychologues, médecins, ingénieurs, etc.). La production du plan des cours et/ou la précision des contenus et des volumes horaires annuels (validés par le responsable de la formation) renforce la qualité du dossier de candidature.
  • Une activité de diffusion des recherches attestée par le caractère qualifiant des supports reconnus par la communauté scientifique du domaine. Ainsi, pour l'ergonomie, les supports qualifiants de publication d'articles sont les revues nationales et internationales d'ergonomie indexées (cf. la base de données Ergonomics Abstracts). S'agissant des revues qui ne sont pas à proprement parler des revues d'ergonomie, si elles sont indexées (ISI, PsycINFO), leur caractère qualifiant est acquis quand le contenu de l'article est un thème d'ergonomie. Les thèmes recevables sont ceux qui sont identifiés par les organisations scientifiques ergonomiques, nationales et internationales (SELF, IEA, etc).
  • Enfin, l'activité dite « d'expertise » qui contribue à éclairer les politiques publiques, les ministères du travail, de la santé, de la recherche et de l'industrie (etc.), les organisations publiques (ANACT/INRS), les grandes agences (AFSSET, AFSSAPS, HAS, ANR), les branches professionnelles et les partenaires sociaux, par exemple, sur les normes, la réglementation ou la connaissance du travail constitue un plus mais ne peut remplacer les publications dans des revues à comité de lecture.

 

Note sur le recrutement à titre professionnel

Les dossiers présentés à titre professionnel (Articles 23 - 2° alinéa et 44 - 2° alinéa du Décret du 6 juin 1984 modifié) ne sont pas toujours nettement identifiés comme tels. La commission n'examinera pas dans ce cadre les dossiers de candidats ayant une thèse en cours.

Il est demandé aux candidats clairement "professionnels" une participation effective à l'enseignement de la psychologie et une activité de recherche dans leur champ professionnel. L'attestation de l'expérience d'enseignement doit être impérativement fournie au dossier de candidature.

 

Conseils aux candidats pour la constitution de leur dossier de candidature

________________________________

Il est conseillé aux candidats de faciliter l'analyse de leur dossier par les rapporteurs en apportant un soin particulier à la présentation de leur dossier. Les différentes rubriques (formation - activités de recherche - activités pédagogiques – responsabilités collectives) doivent clairement apparaître dans le dossier et être renseignées le plus précisément possible en se conformant à ce qui est précisé dans le texte de recommandations.

Concernant la rubrique des publications, il est conseillé aux candidats de les classer par type (publications dans des revues à comité de lecture, publications dans des revues professionnelles ou encore dans des revues de vulgarisation scientifique - chapitres d'ouvrages - colloques scientifiques nationaux ou internationaux - colloques professionnels…).

Il leur est également conseillé de :

  1. Numéroter les différentes publications dans chacune des rubriques (ACL – chapitres d'ouvrages - ...) ainsi que les communications (en distinguant communications nationales et internationales).
  2. Mentionner le numéro DOI lorsque l'article accepté est déjà accessible en ligne.
  3. Mentionner, pour chaque article publié dans des revues à comité de lecture, la base de données dans laquelle les revues sont indexées. Liens vers des bases de données :

 

Le tableau ci-dessous récapitule l'ensemble des pièces qui doivent être fournies au dossier de candidature.

Pièces obligatoires mentionnées dans l'arrêté ministériel - L'absence de l'une ou l'autre de ces pièces entraîne l'irrecevabilité du dossier.

Pièce justificative permettant d'établir la possession de la thèse

Attention ! Le procès verbal de soutenance ne constitue pas une pièce justificative permettant d'établir l'obtention de la thèse. Il appartient donc aux candidats de fournir tout justificatif officiel attestant la réussite au diplôme.

Exemplaire du curriculum vitae limité à 2 pages

Si nécessaire, le CV et l'exposé peuvent être complétés au-delà du nombre de pages exigées par l'arrêté ministériel (sans excéder cependant les 10 pages). L'exposé doit impérativement comporter la liste exhaustive de toutes les publications au format APA et le descriptif des enseignements.

Exposé du candidat limité à 4 pages présentant ses activités en matière d'enseignement, de recherche, d'administration et d'autres responsabilités collectives.

Exemplaire des travaux, ouvrages et articles dans la limite de 3 documents.

Si les candidats choisissent d'envoyer leur thèse, elle peut être envoyée sur CD-Rom. Les exemplaires de travaux joints au dossier doivent être complets.

Copie du rapport de soutenance (comportant la liste des membres du jury et au moins la signature du président)

Les candidats ayant soutenu leur thèse fin novembre-début décembre peuvent adresser à leurs rapporteurs leur rapport de soutenance jusqu'au 15 janvier (date de la poste faisant foi).

Pièces complémentaires demandées par la 16e section – En l'absence de l'une ou l'autre pièce complémentaire demandée par la section, la commission peut prendre la décision de ne pas analyser le dossier de candidature.

Fiche de synthèse à renseigner par le candidat et à joindre au dossier de candidature.

La fiche doit être jointe au dossier de candidature et simultanément adressée par courrier électronique aux deux rapporteurs (en cas d'envoi du dossier par voie postale).

Lettre d'acceptation de l'éditeur pour les articles en cours de publication (articles mentionnés  dans le dossier comme sous presse, acceptés ou à paraître).

Les candidats peuvent jusqu'au 15 janvier (cachet de la poste faisant foi) adresser à leurs deux rapporteurs toute attestation d'acceptation de nouveaux articles.

Attestation des activités pédagogiques et/ou des responsabilités administratives.

L'attestation peut être signée par le responsable de l'UE, le responsable de la section d'enseignement ou le directeur du département.

Première page de chaque article mentionné dans le dossier de candidature.

Au-delà des 3 documents exigés dans l'arrêté ministériel (par exemple, envoi d'1, 2 ou 3  articles complets), il est demandé aux candidats de transmettre la copie de la 1e page de tous les autres articles mentionnés dans le dossier.

Pour les candidats dont la formation initiale n'est pas en psychologie et/ou dont la thèse n'est pas en psychologie, lettre justifiant leur demande de qualification en 16e section et/ou montrant en quoi leurs thématiques de recherche s'inscrivent dans le champ de la psychologie

 

 

Les membres de la commission invitent les candidats à vérifier soigneusement la présence des différentes pièces (pièces obligatoires et pièces complémentaires) à joindre à leur dossier de candidature et à respecter la date limite d'envoi du dossier de candidature aux rapporteurs.

  • Tout dossier ne comportant pas toutes les pièces obligatoires fixées dans l'arrêté ministériel est considéré comme « irrecevable ».
  • Tout dossier ne comportant pas toutes les pièces complémentaires demandées par la section peut ne pas être analysé en session plénière.
  • Tout dossier reçu au-delà de la date (fixée chaque année) est considéré comme « hors délai ».

 

FICHE DE SYNTHESE

________________________________

 

Les candidats doivent renseigner et joindre à leur dossier de candidature la fiche de synthèse ci-dessous et téléchargeable depuis le site de la CP-CNU dédié à la 16e section – cf. onglet rapports d'activités et documents : http://www.cpcnu.fr/web/section-16/rapport-d-activites-et-documents

La fiche synthèse doit être impérativement adressée par courrier électronique aux deux rapporteurs en tant que document séparé (parallèlement à l'envoi papier ou en format numérique de leur dossier complet).

Rappel : les candidats peuvent envoyer leur dossier complet par courrier électronique après en avoir fait la demande à leurs rapporteurs.

 


 DOSSIER DE CANDIDATURE A LA QUALIFICATION AUX FONCTIONS DE

MAITRE DE CONFERENCES - 16e Section

 

Nom & Prénom :

Situation actuelle :

Laboratoire d'appartenance :

Université :

Spécialité de la thèse :

¨ Première candidature à la qualification        ¨ Nouvelle candidature à la qualification 

¨ Renouvellement de qualification  - préciser le n° de qualification :

La commission insiste sur l'importance primordiale de la constitution du dossier de candidature qui doit comporter IMPERATIVEMENT toutes les pièces obligatoires fixées par l'arrêté du 9 juillet 2009 ET toutes les pièces complémentaires demandées par la 16e section


FORMATION ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

 

  1. FORMATION INITIALE en psychologie et autres
  • Licence :
  • Master :
  • Autre(s) formation(s) :

 

  1. THESE

Discipline de doctorat                                      

Soutenue le :

Université

Directeur de these :

Jury :

Titre :

Pour les thèses hors Psychologie, préciser l'implication de la psychologie dans la thèse

 

 

 

  1. EXPERIENCE POST-DOCTORALE

 

 

 

RECHERCHE

  1. THÉMATIQUE(S) DE RECHERCHE

 

 

 

  1. LABORATOIRE

 

Nom

 

Directeur

 

Equipe

 

 

  1. PUBLICATIONS

 

Nombre de publications dans des revues indexées en 1er auteur        

 

Nombre de publications dans des revues indexées en autre rang que 1er auteur

 

 

Type de support

1er auteur sur N auteurs + journal + date

Ex : [1/3, Psychol. Sci., 2015]

Autre rang

Ex : [2/3, Psychol. Sci., 2015]

Revues indexées

 

 

Autres revues

 

 

Ouvrages

 

 

Chapitres d'ouvrage

 

 

Actes publiés autres que résumés

 

 

Diffusion des connaissances

 

 

 

  1. COMMUNICATIONS

 

 

Internationales

Nationales

Communications (orales / affichées)

 

 

Conférences - Séminaires

 

 

 

  1. PARTICIPATION A DES CONTRATS DE RECHERCHE

 

Responsable

Partenaires

Thème

Montant en €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. ENCADREMENT DE LA RECHERCHE

 

 

Nombre

 

M1

 

 

M2R

 

 

Note : préciser le nom, la participation à l'encadrement en % et l'année.

 


 

ACTIVITES D'ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION

Niveaux

Enseignements en psychologie

Nombre CM/TD/TP

L1

 

 

L2

 

 

L3

 

 

M1

 

 

M2 Pro

 

 

M2 Rech.

 

 

Autres enseignements hors psychologie

 

 

TOTAL (eq. TD) 

 

 

RESPONSABILITES ADMINISTRATIVES ET ELECTIVES UNIVERSITAIRES

Lieu

Fonction

Durée (date début/fin)

 

 

 

 

 

 

 

AUTRES ACTIVITES PROFESSIONNELLES