Langues et littératures anciennes

Bienvenue sur la page de la 8e section du CNU

Présentation

La 8e section a vocation à accueillir les enseignants-chercheurs en langues anciennes du monde classique. Les travaux soumis à son évaluation portent essentiellement sur le grec et le latin, mais ce noyau principal admet deux extensions.

Tout d'abord, la section ne s'interdit pas de considérer les langues anciennes indo-européennes (sanscrit, celtique, hittite, etc.), dans la mesure où elle inclut dans son champ la linguistique comparée des langues anciennes.

Ensuite, d'un point de vue chronologique, la section prend en considération le grec depuis le mycénien jusqu'au grec byzantin, et le latin dans la totalité de son histoire, depuis ses origines jusqu'au néo-latin.

Hormis le grec moderne, tout ce qui touche aux langues grecque et latine relève a priori de la 8e section. Les champs disciplinaires concernés sont aussi bien la littérature que la linguistique, l'une et l'autre sous toutes leurs formes, philologique, historique, philosophique, anthropologique, etc. – et ce sans exclusive théorique ou méthodologique.

La section examine également des travaux portant sur les rapports de ces langues et de ces littératures avec d'autres domaines, mais à condition que le grec ou le latin constitue l'un des enjeux principaux de ces recherches.

NB 1 (mai 2013) : la 8e section inscrit parmi les paramètres de son évaluation, que ce soit pour les qualifications ou les promotions, la clarté et la précision de la présentation des dossiers. Le curriculum, pour chaque étape de la formation et de la carrière, doit comporter la mention des dates. Il importe aussi que soient répertoriés séparément – par exemple – les ouvrages personnels et les collectifs, les éditions, les articles publiés dans des Revues à comité de lecture, nationales ou étrangères, les articles publiés dans des Actes de colloque, avec ou sans comité de lecture ou dans des Mélanges. Dans chaque cas, on distinguera les publications effectives des publications sous presse (épreuves corrigées) ou à paraître (acceptées). Dans le cas des colloques, on indiquera s'ils ont donné lieu à un appel ouvert à communications ou à des invitations, s'ils ont un caractère national ou international. Les candidats ne doivent pas omettre de signaler leur participation aux Comités de lecture de revues nationales ou internationales ou aux Comités d'organisation de congrès importants, qui sont un bon indicateur de leur rayonnement.

Qualifications

Lors de l'examen des travaux qui lui sont soumis, la 8e section cherche à s'assurer que les candidats ont une maîtrise suffisante des langues considérées, que les recherches ont été menées avec rigueur et clarté, et que les résultats présentent de l'intérêt au regard de l'état actuel des connaissances et constituent un apport à ces connaissances.

Pour s'assurer de la qualité des travaux qui constituent un dossier, la section souhaite disposer de ces travaux eux-mêmes : cela signifie que la section souhaite vivement que la thèse, ou le mémoire d'HDR, lui soit soumis, et pas seulement le rapport qui en a été fait, seule pièce obligatoire. La section considère que le rapport de thèse ou d'HDR est un élément d'appréciation non négligeable, mais elle souhaite prendre connaissance directement des travaux accomplis.

Il est également demandé aux candidats d'avoir une certaine pratique de l'enseignement des langues anciennes, à quelque niveau que ce soit (c'est-à-dire dans l'enseignement secondaire ou supérieur). La section n'en fait pas une condition dirimante, mais elle juge logique de ne qualifier à une fonction d'enseignant que des candidats qui ont pu expérimenter d'une façon ou d'une autre ce métier.

S'agissant des candidats qui ne sont pas de nationalité française, la 8e section souhaite s'assurer, hormis les conditions déjà précisées, qu'ils maîtrisent correctement la langue française, ce qui suppose que l'un au moins des travaux présentés soit en français, et qu'ils ont des liens avec au moins une équipe de recherche française. Ces conditions étant remplies, la section considère ces candidatures avec le plus grand intérêt.

S'agissant enfin des demandes de renouvellement de la qualification, la section ne revient pas sur ce qui a fait l'objet d'une appréciation positive lors de la qualification précédente, mais ne considère pas pour autant que le renouvellement ait un quelconque caractère automatique : la section attend que les travaux de recherche se soient poursuivis, et que des liens actifs soient maintenus avec une ou plusieurs équipes de recherche. Sans négliger bien sûr les conditions de travail des candidats, c'est sur ces critères que la section se déterminera.

NB 2 (mai 2013) : la 8e section constate chaque année dans les dossiers qui lui sont soumis une diversification accrue des voies d'accès aux corpus de textes qui relèvent de ses compétences. Cette évolution ne pose aucun problème en termes de qualité scientifique, la thèse étant là pour l'évaluer et le CNU pour la garantir, mais la validation des compétences généralistes fait aussi partie des attributions de la section, et cette validation doit évoluer. La triple compétence (français, latin, grec) sanctionnée par l'agrégation de Lettres classiques reste une référence, mais doit laisser place à des parcours alternatifs. La section ne se détourne donc pas a priori de candidatures à la qualification émanant de chercheurs formés à l'origine en français, en langues romanes, en histoire ou en philosophie et dont la recherche s'est focalisée, par exemple, sur un corpus byzantin ou néo-latin, ou qui utilisent leur connaissance de l'Antiquité classique pour opérer des comparaisons avec d'autres aires culturelles, d'autres disciplines ou d'autres époques. Soucieuse d'ouverture, mais aussi d'exigence, la section réaffirme la nécessité dans tous les cas d'une connaissance directe des textes grecs ou latins, d'une très bonne maîtrise de leur établissement, de leur traduction et de leur interprétation.

PROMOTIONS

Les critères de promotion retenus par la section sont fondés sur l'exigence de travaux de recherche de qualité sous réserve d'une implication significative dans les responsabilités collectives et l'activité pédagogique. Le niveau requis pour chacun des trois critères est modulé en fonction du grade d'accès, de même que la durée prise en considération : l'ensemble de la carrière pour la classe Exc des Pr, voire pour la Hcl des Mcf, l'entrée dans le corps pour la 1Cl des Pr.

Soucieuse de tenir compte de l'équilibre général entre les trois volets d'activité, la section est attentive aux commentaires des universités, à condition qu'ils soient précis et argumentés. La section est également attentive à l'évolution du dossier, quelle que soit la durée prise en compte. S'agissant des travaux de recherche, auxquels la section a toujours porté une attention particulière, les conditions d'examen des dossiers font qu'en l'état les rapporteurs ne disposent pas des travaux eux-mêmes, ce qui empêche de formuler des appréciations purement qualitatives ; pour autant, la section n'adopte pas les méthodes liées aux évaluations quantitatives, et notamment les classements de revues a priori, considérant qu'un article peut avoir autant d'intérêt scientifique s'il est publié dans une revue « secondaire » que dans une revue de plus grande notoriété.

La section est surtout attentive à la cohérence d'une recherche, à la continuité du travail entrepris, à la participation du chercheur à la communauté scientifique, nationale et internationale.

CRCT

En ce qui concerne enfin l'attribution des CRCT, en raison du petit nombre de semestres mis à sa disposition, la section doit faire des choix cornéliens entre des projets de grande qualité. Sans en faire une condition sine qua non, elle examine en priorité les demandes liées à un projet d'HDR. Ses critères sont ensuite l'intérêt scientifique du projet et son degré d'avancement.

Mots clés

Antiquité, Grec, Latin, Langues anciennes, Langues classiques

Langue, Littérature et Civilisation grecques d'époques archaïque, classique, hellénistique, tardive et byzantine (à l'exclusion du grec moderne)

Langue, Littérature et Civilisation latines, médio-latines et néo-latines

Langues indo-européennes anciennes

Grammaire comparée des langues classiques

Linguistique grecque

Linguistique latine

Transmission et édition des textes classiques

Philologie

Patrologie grecque et latine

Réception de l'Antique

Sections voisines

7-9-10-14-17-20-21-22-70-71-72

Composition du bureau

M. GUERIN CHARLES Président de section Titulaire UNIVERSITE PARIS 12 (PARIS-V.DE-MARNE)
Mme. CAIRE EMMANUELLE 1 er vice-président Titulaire UNIVERSITE AIX-MARSEILLE
Mme. KEFALLONITIS STAVROULA 2 ème vice-président Titulaire UNIVERSITE DE SAINT-ETIENNE
M. GUILLAUMIN JEAN-BAPTISTE Assesseur Titulaire UNIVERSITE PARIS 4 (PARIS-SORBONNE)