Recommandations

Les sections 25 et 26 du CNU ont organisé  entre le 14/02/2018 et le 28/02/2018, un sondage auprès de leurs  membrs (titulaires et suppléants)  sur la mise en place du suivi de carrière en 2018. La question posée:

Pour 2018, pensez-vous que les sections CNU 25 et 26 doivent reconsidérer la position ci-dessous adoptée en 2017 ?

Les sections CNU 25 et 26 ne feront pas le SDC tant que ses objectifs ne  seront pas précisés et que des garanties suffisantes,  notamment sur la non utilisation pour la  modulation de service, ne seront pas données

Nombres de voix :
Non (il n'est pas utile de revoir la position de 2017) 148
Oui (il est nécessaire de revoir la position de 2017) 15
Vote blanc 2
Refus de vote 0

 

Dans ces conditions les CNU 25 et 26 ne mettront pas en place le suivi de carrière en 2018. Cette  position sera revue   en fonction des évolutions futures.

Concernant les  enseignants chercheurs relevant des sections 25 et 26  qui sont concenés par le suivi de carrière en 2018,  les dossiers   renseignés dans    l'application ALYA   ne seront pas examinés par   les sections 25 et 26. Si vous avez besoin de précisions,  vous pouvez  contacter un membre du bureau  de la section.

 

Pour mémoire: Un vote entre le 10 et 20 février 2017  à propos de la mise en place  du  Suivi de Carrière (SDC).

4 propositions étaient  soumises  au vote à l'ensemble des membres du CNU 25 et 26 :

Option 1 : Les sections CNU 25 et 26 mettent en place le SDC sans réserve.

Option 2 : Les sections CNU 25 et 26 acceptent d'expérimenter le SDC en 2017 sur la  base du texte voté par l'AG de la CPCNU en juin 2016 et dresseront un bilan à l'issue de cette expérimentation.

Option 3 : Les sections CNU 25 et 26 acceptent de mettre en place le SDC pour les collègues explicitement volontaires. Les autres collègues recevront un avis neutre. Les avis transmis aux établissements seront identiques et neutres pour tous les collègues.

Option 4 : Les sections CNU 25 et 26 ne feront pas le SDC tant que ses objectifs ne  seront pas précisés et que des garanties suffisantes,  notamment sur la non utilisation pour la  modulation de service, ne seront pas données.

175  collègues se sont exprimés sur 191. La proposition 4 a obtenu  130 voix, la proposition 2 :22, la proposition 3 : 18 et la proposition 1 : 4.